« Notre appartenance au monde des images
 
 
est plus fort, plus constitutif de nos ENtre-ÊTres
que nos appartenances au monde des idées »
 

 

 

 

oui au local-global  ...NON au global-local

oui à la subsidiarité non à l'oligarchie

oui aux "mortels-vivants" non aux " mort-vivant"

 

 

 

 

 

 

Ceci est mon corps de Mère ..

Blasphème ou réalité?

 

Toute recueillie, je crois pouvoir aujourd'hui prononcer devant toi ces mots divins

« Ceci est mon corps »

Je prends à deux mains ce corps,

avec sa pesanteur matérielle, ses élans et ses résonances,

avec la profondeur de sa sensibilité, et la richesse de son monde affectif... ses maternités, ses engendrements sans fin... avec son insatiable soif d'éternité.

« Ceci est mon corps »... que je te donne en nourriture.

Reçois-le en toi, comme le don le plus achevé que je puisse te faire, de l'être que je suis, moi, ton épouse.

En échange, tu me donnes, et je te reçois

ton corps d'homme, fait de vigueur et de puissance.

Avec ses violences et ses fougues, ses tentations et sa fécondité... Avec ses dons originaux, ses projets exubérants, et sa poursuite essoufflante du but, du seul but de ta vie. Avec ton âme tranchante comme une épée, pure comme un lac. Et cette clarté de Dieu qu'elle reflète.

« Ceci est mon corps »

Quand nous communions l'un à l'autre,

ce n'est pas un blasphème de dire que nous communions au Christ dont chacun de nos êtres est pétri.

En toi et moi, péchés et misères, joies et peines du couple, deviennent unique Hostie à l'image du Christ.

Qu'en Lui, par Lui, avec Lui, soit enfin sanctifié l'amour d'un homme et d'une femme devenu Cantique d'action de grâces,

Messe à la gloire de Dieu .

 

>>>>>

 

De l' ENtre-amour ils ont surtout reçu la révélation de l'absolu.

..... Or une telle expérience fait de ceux qui l'ont partagée à la fois des compagnons d'aventure, des initiés, et des célébrants. Impartageable, incommunicable, leur commune découverte a fait d'eux les uniques dépositaires d'un secret. Ce secret, eux seuls le connaissent. Mais chacun n'a pu le connaître que par l'autre. Aussi l'autre n'en est-il pas seulement le témoin, mais aussi le comparse, le complice, le thaumaturge , et le célébrant.

Voilà pourquoi chacun dans l'amour se sent uni à l'autre du même lien qui l'unit à l'absolu.

ENtre-lecture de Nicolas Grimaldi

 

 

CHUT>>>>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous qui ne sommes que traces...

....faut-il vraiment que NOUS...

.. femmes et hommes ... de France et d'Europe ..

.... nous passions par tant d'ENtre-détours pour t'atteindre ?

>ENtre-façons de François Cheng<

 
 

ENtre-donner de la saveur aux mÔndes et ENtre-s'Ôuvrir aux dÔux parfum de notre civilisatiÔn, ne serait-il dÔnc pas un début pour

ENtre-rayer ce fléau planétaire ?

Entre-façons de Vincent Aucante      

 

« La nation, cadre privilégié de l’exercice de la démocratie »

par Jean-Pierre Chevènement

 

 

....mais n'oublions pas d'ENtre-VOIR que :

 

 

 

Alors que l’animal malthusien croit que l’humanité a pour seule perspective de s’adapter à la rareté dans le cadre d’un système fermé de ressources fixes administrées par des élites privilégiées...


Ces pouvoirs nous désignent comme une espèce unique, capable de faire des découvertes dans un univers virtuel de création permanente

 

« La barbarie est accessible à quiconque : il suffit d’y prendre goût », comme le note Cioran dans La Tentation d’exister....

...par soi-MêMe..


  PARANOïA

ou la FOLIE de l'  qui fait

l' " HISTOIRE"  mortifère... 

 

 

"La préhistoire est encore en nous"

 

...... il ne peut y avoir de père pour un enfant qu’introduit comme tel auprès de cet enfant par la mère. Et qu’il ne peut y avoir d’encouragement sinon d’injonction, adressée à la mère pour l’amener à procéder à cette désignation, qu’à partir d’un consensus sociétal. À défaut d’un tel consensus,elle reste livrée à son propre système pulsionnel qui date du tout début de nos fameuses 24 heures. Or, nos sociétés, qui confondent le inégalités, contre lesquelles il ne faut pas cesser de se battre, et les différences, qu’il faut absolument respecter, ont décidé d’effacer toutes les différences, abandonnant les mères à leurs pulsions, réduisant les pères à l’impuissance et laissant l’enfant évoluer dans la direction dont les civilisations ont cherché à le détourner ... Et ce d’autant que, à côté de la dialectique introduite par les ‘oui’ et les ‘pas-oui’, interviennent,du côté de l’enfant une étape physiologique délicate de son développement,et du côté de ses parents un état d’esprit. Jusqu’au stade du miroir, qui se situe entre neuf à onze mois selon les individus, le bébé se pense comme un morceau de sa mère. À partir de ce stade, il comprend qu’il est lui, coupé de sa mère. Percevant son immaturité et sa dépendance des soins de sa mère, il va être conduit à la penser effrayante d’être si puissante, si toute puissante. De crainte qu’elle ne le tue, il va dresser obstinément contre elle pendant des mois et des années sa propre toute puissance. Il rejettera tous les interdits qui lui sont posés et déploiera toutes ses pulsions sous forme de caprices. La manière dont la mère va réagir à son attitude est déterminante pour sa vie entière. C’est ce que je désigne comme un état d’esprit. Soit la mère est décidée à l’éduquer en bridant sans états d’âme ses caprices et parvient ainsi à corriger le scénario paranoïaque qu’il a été conduit à construire et à lui faire maîtriser et refouler ses pulsions. Soit elle se fait sa vestale et satisfait la moindre de ses demandes. Elle le séduit alors et le laissera livré sa vie entière à son système pulsionnel, faisant rapidement de lui un petit tyran domestique puis plus tard un pervers préoccupé par sa seule personne.....

par Aldo Naouri

 

 

 

 

..Âvie ...

... le monde sera sauvé par

le COuple "Père-Mère"

 

 

 

 

 

 

.....   EN cette ESPERANCE ....

..... en ENtre-VOYONS-OYONS-EN .....

 

" les éclats"*

 

si vous avez un compte

 sinon

 voir  ENtre les lignes ci-dessous

 V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V V

 

 

 

 

 LISTE

8888888888 des derniers "ECLATs" incorporées au site 88888888888

....à accès libre ou non  ...

.....classés par date d'incorporation ( ...ou de modification...)  au site ...

( entre parenthèse ( ..XX .) le nombre de consultation de la page au jour de la consultation de cette page ) ...

 

ATTENTION

  si vous voulez débloques l'accès aux pages "privées-proches"

....veuillez créer un compte" en cliquant ci-contre ...

 

 ....un ENtre...merci ...

... chaleureux ...

 

 

Y Y Y Y Y Y Y Y Y Y Y Y Y Y Y