6365576_W900C600x400o0x0.jpg

***

...l'avion je le rempplacerais par la voiture ..et ... la tablette Kindle par l'écran de mon ordinateur ...

 

 

 

 


Fidèle au mot de Bergson, selon lequel il faut s’efforcer d’agir en homme de pensée et de penser en homme d’action, il faut développer une pensée non pas abstraite, mais qui a pour finalité de reconduire à l’action.

Toute pensée véritable et féconde, en effet, naît de l’action pour y retourner.

Une pensée qui n’agit pas ne compte pas pour grand-chose, mais, de même, une action qui ne pense pas ne mène à rien non plus.

***

 

***

 

 

à l'horizon des municipales en 2020*

***

dédiée à la Trinité A JE NOUS :

 A ... mes / les perspective EN l'Amour-comm-UNion-INfini

JE ... ma/la vie

NOUS ... ma / la famille ma / la patrie-la france

 

CO-Créateurs

ENracinés EN INspiration

 

 

 

ENraciné EN INspirationEXpension en EXpiration

 

 

 

 

face aux

JEs

individualistes, modernes, libres, égalitaristes, humanistes, UNiversalistes

 

AUTO-de/STRUCTEURs

nomades EN EXpension

 

 

***

 

in fine

 

.... européens *....

 

iStock-1144599309

 

..... nous devons transformer chaque individu, chaque famille, chaque groupe d’amis

en une petite forteresse aux valeurs et identités soudées *....

 

En acquérant l’intuition de son destin, l’homme n’est pas moins libre ; il recouvre au contraire sa liberté fondamentale, qui est d’abord le privilège de consentir tout en agissant. »*

 

C’est bien pour cela qu’on peut dire que l’élévation consciente du niveau de conscience de la race

est l’activité la plus importante de la planète aujourd’hui**

 

>> pour mémoire...traces d'agir EN pensée de l'homocoques>>>

 Comment conserver l’espoir ?

 ...en me produisant comme sujet-partie-EN-cette-épreuve .... .   >>>>>>

 

 

 

2022  

 ma 

 petite-forte voix

   intérieure  *

JE

                      

mon

compendium de

             l'ENtre/DEUX f-h         

                           NOUS                               

 

  mes

perspectives

in / extérieures

 

Â

                                                   

 jeudi 4 août  

*

 
 vendredi 5

*

language EN commUN

   
samedi 6  

 *

"youyou*"...

... Et alors raconte...

 
jeudi 11      
      Vendredi 23 sept                                                             

 

   ...NOUS vivons une époque "CHAR/NIERe" .....

 

 

 

 

 

Le jeudi 4 août 2022 ....

De mémoire le premier souvenir qui me vient à l'esprit est celui de l'enterrement de ma grand-mère Léonie EHRET, née Pfeiffer.… la mère de maman.…me tenant légèrement en retrait dans l'allée latérale du cimentière… je voyais près de la tombe les gens pleurer .... dont sans doute ma mère… et je ne pleurais pas ... pourtant je l'aime autant ... et pour me consoler ma petite voix intérieure me disait : «-elle n'est pas morte puisqu'elle est toujours vivante en moi… »… cela n'a pas changé… y sont ajoutés son époux, Jean Chrisostôme (que je n'ai jamais connu), mon oncle Marcel

.... Paule, Mémé, Jean-Baptiste, son frere François et sa soeur Anna ainsi que son beau-frère Laurent et son épouse , Pierre, Jacques, Jacqueline, la mère de Bill Turner ... Sophie, Vincent&Sophie et Benoit  ... Ilda ....

 

 

le vendredi 5 août

 La journée d'hier je l'ai passé en totalité à la finalisation d'un complément au « et alors, raconte… » que j'avais présenté le samedi précédent à l'équipe de services au Castel Fleuri * ce jour-là  ( ... la salle n'a été que partiellement participative… vouloir traiter de « l'ENtre-amour-comm-UNion » …via l' "hermeneutique..de Ricoeur" ;;cela s'est avéré un peu hors les clous…en plein refoulement ...)   ...à l'occasion de cez complément j'ai découvert, dans les archives de l'homocoques, un texte du Cairn «Émile Benveniste et la linguistique du dialogue» .... dont less phrases sur "le langage" qui trouvèrent une forte résonnance en moi et que reprises dans mon complémént :

..... par «philosophique » nous n'entendons pas l'élaboration d'un système spéculatif cohérent mais plutôt la mise en lumière, dans l'analyse des faits linguistiques, de leur implication les plus générales concernant la nature du langage, sa place dans l'ensemble des activités humaines, est avant tout le rôle de la subjectivité humaine dans l'exercice de la parole.… Benveniste a consacré une remarquable étude, centrée sur la question des es énoncés « performatifs ». Mais cet intérêt pour la philosophie analytique est dû, selon Benveniste lui-même, au fait que celle-ci échappe à la « métaphysique » pour laquelle les linguistes ressentaient « une aversion » qui « procède avant tout d'une conscience toujours plus vive de la spécificité formelle des faits linguistiques les philosophes ne sont pas assez sensibles »… L'essence du langage est précisément de signifier : « tel est son caractère primordial, sa vocation originelle qui transcende et explique toutes les fonctions qu'il assure dans le milieu humain ». Sa fonction ne se limite pas à la communication, car « bien avant de communiquer, le langage sert à vivre ». Par essence même, le langage est porteur de signification, et c'est pourquoi il représente le médium à travers lequel l'homme donne un sens au monde.…En vérité, pour Benveniste, c'est la relation linguistique Je–Tu, qui fonde l'exercice même de la parole, n'exprime pas seulement la présence de la subjectivité dans le langage comme si celle-ci possède par elle-même une réalité psychologique indépendante qui se manifesterait entre autres à travers la parole. En vérité, pour Benveniste, c'est la relation linguistique je–tu qui instant la possibilité même de toute subjectivité… elle se définit non par le sentiment que chacun éprouve d'être lui-même (ce sentiment, dans la mesure où l'on peut en faire état, n'est qu'un reflet), mais comme l'unité psychique qui transcende la totalité des expériences vécues qu'elle assemble, et qui assure la permanence de la conscience »…… « chaque Je,, à sa référence propre, et correspond chaque fois à un être unique, posé comme tel fermait les guillemets…

le samedi 6 août

 … cela s'est très bien passé

car Danny non seulement à accepté d'être présente mais en plus, elle a accepté de siéger à mes côtés....

 

 >>>>>> autres images >>>>>>>

 

En ce jeudi 11 août 2002

… à trois jours de mon retour au Vésinet j'aurais tellement de choses à mettre sur papier.… Alors, pour libérer l'esprit je vais les citer… comme elles me viennent…

–  l'importance du langage m'est apparue de première importance en l'époque de changements actuels…

" FACE AU MONDE QUI CHANGE,
IL VAUT MIEUX PENSER ET AGITER L' ENtre CHANGEMENT

QUE de CHANGER LE PANSEMENT." 

plagiat Francis Blanche

 

Ainsi m'est apparu un souvenir complètement enfui… lors de l'EOR (l'école des officiers de réserve) que j'ai dû faire dans les années 50, je me trouvais à Caen avec beaucoup de jeunes de mon âge… et souvent avec des bac+5. Lors des exercices militaires nous nous sommes retrouvés à cinq dans une pièce d'une station radar… je me souviens que nous nous ennuyions et que sans doute l'un des partenaires, qui étaient venus avec un livre, a organisé une "lecture EN commUN," c'est-à-dire assis en cercle nous nous passions le livre comme un calumet de la paix … c'était formidable… lecture qui bousculait nos voix intérieures… Il va falloir que j'essaye avec Danny… cela nous arrive de temps en temps le soir avant de dormir, mais chacun avec son livre. J'en ai parlé à Vincent et Sophie je pense que cela devrait être intéressant.

Me vient à l'esprit, que bien des écrivains font référence à leur période de jeunesse où les parents recevaient couramment des personnes connues … je pense à Sylvain Tesson dont le père était journaliste et recevait beaucoup de célébrités … et où les adultes s'ENtre-parlaient ...et les enfafants se taisaient .....

 

 16.09.22

 

Never Complain; Never Explain

https://www.artofmanliness.com/character/behavior/never-complain-never-explain/

 

 

Mort d'Elizabeth II : à Westminster Hall, le dernier salut du peuple britannique à la reine

https://www.lefigaro.fr/international/mort-d-elizabeth-ii-a-westminster-hall-le-dernier-salut-du-peuple-britannique-a-la-reine-20220915

Comme un fleuve silencieux dont les eaux se séparent autour du catafalque, la foule coule depuis le grand escalier avant de se scinder en deux files pour passer devant le cercueil royal. Ce dernier est recouvert du Royal Standard, l'étendard royal. Au-dessus, la «couronne impériale d'État», posée sur un coussin de velours violet entouré de fleurs, dont des roses blanches et des dahlias blancs ainsi que des feuillages des châteaux de Balmoral et de Windsor.

Aux quatre coins, veillent des soldats de la Household Division, des Blues and Royals et des Life Guards. Se relaient aussi des hommes en uniforme de cérémonie d'un autre âge, les Gentlemen at Arms, la Royal Company of Archers et les Yeomen of the Guard. Tête baissée, sabre ou pique pointée vers le sol. Ils sont relevés toutes les vingt minutes, avec un rituel solennel rythmé par des coups de canne sur le sol qui résonnent dans le grand bâtiment................

Charles III, roi des entrepreneurs

Le 10 mai, c’est perché sur un trône en or incrusté de pierres précieuses que le prince Charles ouvrait la séance parlementaire. Dans son discours – il remplace la reine alors souffrante – il assure que le gouvernement souhaite «alléger le coût de la vie pour les familles». A une période où l’inflation grimpe, le décalage entre le riche décor et ses mots fait grincer des dents. Quatre mois plus tard, les factures d’énergie sont sur le point d’augmenter à nouveau et l’écart ne fait que se creuser entre les Britanniques et une famille royale qui pèse 28 milliards d’euros.

La «Firme» porte bien son nom. Car sous les protocoles guindés et les traditions poussiéreuses, se cache une entreprise d’une efficacité redoutable que dirige désormais Charles III, après avoir passé un demi-siècle à gérer son patrimoine d’une main de maître.

 

Un autre regard, plus politique, consiste à souligner le génie des Anglais, comme le fait Chantal Delsol : « Ils ont réussi ce prodige de créer la démocratie la plus accomplie au monde, sans la défaire des attributs monarchiques dont un peuple a besoin », écrit la philosophe dans Le Figaro. Nos meilleurs ennemis nous donnent ainsi une leçon de pragmatisme et d'humanité. Cet amour de la reine dérange le sans-culotte gisant au fond de notre âme révoltée, blesse ou intrigue « beaucoup de Français [qui] n’imaginent pas qu’on puisse naître avec des charges autant qu’avec des dons », ajoute-t-elle.

 

samedi, 17.09.22

...de l'Amour/comm-UNion femme/homme-EN-re-connaissance de leur ENtre/altérité fondamentale ...DEUX-ENtre/re-naissances ....TRI-Alliance-chretienne.... EN ... l'A Vie IN/finie .........

 

 

 ...célébraton des noces d'or de paule/robert....le 27 septembre 2007 au Vésinet


 

 23.09.22

 

....NOUS vivons une époque " CHAR/NIERe"....

 

 

Rétrospective Kokoschka à Paris: cages de déraison

 

 

 

piranhas-123287-1280-c4.jpg

 

 

 

 

....COMMENCEMENTs....

. l’observation est un effet de la curiosité ;

l’expérimentation, un réflexe de la liberté ;

et la distanciation, une conséquence de la solitude et du chagrin.....