que

le

 

ENtre-DEUX

en CROIX

 

 intersection du

e

l'Amour communion

 

 

......Nous avions placé trop d'espoirs dans les transformations politico-sociales, et il se révèle qu'on nous enlève ce que nous avons de plus précieux : notre vie intérieure. A l'Est, c'est la foire du Parti qui la foule aux pieds, à l'Ouest la foire du Commerce : ce qui est effrayant, ce n'est même pas le fait du monde éclaté, c'est que les principaux morceaux en soient atteints d'une maladie analogue. Si l'homme, comme le déclare l'humanisme, n'était né que pour le bonheur, il ne serait pas né non plus pour la mort. Mais corporellement voué à la mort, sa tâche sur cette terre n'en devient que plus spirituelle : non pas un gorgement de quotidienneté, non pas la recherche des meilleurs moyens d'acquisition, puis de joyeuse dépense des biens matériels, mais l'accomplissement d'un dur et permanent devoir, en sorte que tout le chemin de notre vie devienne l'expérience d'une élévation avant tout spirituelle : quitter cette vie en créatures plus hautes que nous n'y étions entrés.

Il est impératif que nous revoyions à la hausse l'échelle de nos valeurs humaines. Sa pauvreté actuelle est effarante. Il n'est pas possible que l'aune qui sert à mesurer de l'efficacité d'un président se limite à la question de combien d'argent l'on peut gagner, ou de la pertinence de la construction d'un gazoduc. Ce n'est que par un mouvement volontaire de modération de nos passions, sereine et acceptée par nous, que l'humanité peut s'élever au-dessus du courant de matérialisme qui emprisonne le monde.

Quand bien même nous serait épargné d'être détruits par la guerre, notre vie doit changer si elle ne veut pas périr par sa propre faute. Nous ne pouvons nous dispenser de rappeler ce qu'est fondamentalement la vie, la société. Est-ce vrai que l'homme est au-dessus de tout ? N'y a-t-il aucun esprit supérieur au-dessus de lui ? Les activités humaines et sociales peuvent-elles légitimement être réglées par la seule expansion matérielle ? A-t-on le droit de promouvoir cette expansion au détriment de l'intégrité de notre vie spirituelle ?

Si le monde ne touche pas à sa fin, il a atteint une étape décisive dans son histoire, semblable en importance au tournant qui a conduit du Moyen-âge à la Renaissance. Cela va requérir de nous un embrasement spirituel. Il nous faudra nous hisser à une nouvelle hauteur de vue, à une nouvelle conception de la vie, où notre nature physique ne sera pas maudite, comme elle a pu l'être au Moyen-âge, mais, ce qui est bien plus important, où notre être spirituel ne sera pas non plus piétiné, comme il le fut à l'ère moderne.

Notre ascension nous mène à une nouvelle étape anthropologique.

Nous n'avons pas d'autre choix que de monter : toujours plus haut.

 

Alexandre Soljénitsyne* Harvard, 8 juin 1978

 

 

                      

 

 

 

 

 ........

........


........ 

 

le temps

de

l'humain

est

 

 

..... accomplissement*.....

 

........

........

........ 


 

 

 

 

 

 

 

 

Mark REGNERUS

cheap sex

 

de la liberté sexuelle

de

...est à dépasser..

 


 

 

.....C’est l’homme qui veut, car la volonté est puissance virile ; mais c’est la femme qui élève l’homme à la volonté en s’effaçant devant ce qu’elle se borne à laisser apparaître : le chemin de la liberté. La pudeur et l’abnégation de la femme, son acceptation à n’être que l’image sensible de ce qui est au-delà de toute réalité empirique : le monde des valeurs.

Aussi bien sa beauté est-elle celle de l’absence : « il n’y a rien de beau que ce qui n’est pas. »

Voilà pourquoi Sophie, figure emblématique de la pudeur, et la sagesse qui vient à Émile.

Le poison de la séduction qui porte EN lui le remède de la vocation morale. 

Toutefois cette étrange relation chiasmatique, qui fait que la femme « contre » l’homme de chercher à lui plaire pour « obtenir ce qu’elle consente à le laisser être le plus fort », ne s’achève pas dans la parade amoureuse. Elle trouve, bien au contraire, son prolongement dans le couple, base de « la petite patrie » dans ce constitue la « grande patrie » dans la dialectique du couple en formation c’est la femme qui est du club à la volonté ; dans le couple constituer, c’est elle encore qui lui enseigne ce qu’il doit vouloir pour ajuster correctement les moyens aux fins :

La raison des femmes est une raison pratique qui leur fait trouver très habilement les moyens d’arriver à une fin connue mais qui ne leur fait pas pas trouver cette fin. La relation sociale des sexes est admirable. De cette société résulte une personne morale dont la femme est l’œil et l’homme le bras, mais avec une telle dépendance l’une de l’autre que ces de l’homme que la femme apprend ce qu’il faut voir, et de la femme que l’homme apprend ce qu’il faut faire. (…) Chacun obéit et toutes deux sont les maîtres.

>>>>>>

....

 

JJ ROUSSEAU*

et la philosophie

 

 

 
 
 
  <<<<<<<<<<<<<<<<
     
 

Même pour le simple envol

d'Un papillon,

TOUT le ciel est nécessaire*. 

 
 

 

 

 +ALL*E*LUIA-

 
 
     
 
 
 
     
     
     
   
     
     
     
     
     
     
     

 

 

… Annotations de l'homocoques.fr…

consultant YouTube pour la chanson " si tu t'imagines fillette fillette, le site m'a suggéré"   le site m'a propsé « pour vous »… AH!!!!! l'intelligence artificielle elle semble bien me connaître   … un enregistrement *… je ne peux m'empêcher de vous le proposer… serais heureux de savoir s'il a également été suggéré « pour vous »…

 … N'étant pas certain au moment de la consultation ensemble soit toujours disponible, voici un des commentaires que je trouve intéressant comme illustration d'un temps fini… mais quelle réussite dans « la mode du temps » contemporain .....

 ... et j'aimerai telllemnt terminer cette page sur un air de musique ...elle me pat=rle tellement plus que la peinture ou la sculpture .. alors ... quittons nous sur  "Flowers In Your Hair"  ..." ... extrait de la page ...

 

 

 *

 

 https://www.homocoques.com/as1212_et_alors_la_bonne_nouvelle.htm

 

+ALLELUIA- conduit en homocoqueS    ...    conduit en Coqs..... voyez la différence 

…annotation du 20 avril…
il me semble que dans un cas le l'orchestre est composé aussi bien d'hommes que de femmes… la" flûtiste" est une femme en couple avec un homme jouant " un hautbois d'amour"… alors qu'avec le chef von Karajan .... l'orchestre est composé que d'hommes ... "au pas camarade"…
...