>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

 

 

LES RICHES DE WALL STREET ONT VOULU TOUT RETIRER DES BANQUES
<align="justify"> du 16 au 20 mars 2020 : Les décisions de jeudi, vendredi et dimanche, que ce soit de la Fed ou de la BCE ne sont plus que folies furieuses, clairement: les riches seront encore plus riches, et tous les autres appauvris, ainsi que les générations suivantes, leurs enfants.

"La Fed va injecter 1.500 milliards de dollars de plus cette semaine sur le marché monétaire", même la Tribune s'étonnait déjà vendredi voyant le premier communiqué de la Fed à Reuters, lire ici. Mais voyez la suite:

Les ultra-riches de New York ont vite compris la situation et se sont rués sur leur banque demandant des retraits allant de 10.000 à 100.000 dollars pour quitter la ville et se réfugier sur la côte des Hamptons où se trouvent leurs résidences secondaires de luxe:

"Ever since New York’s elite starting fleeing the city for the Hamptons, there have been unusually large orders for food and wine. And for cash apparently. One New Yorker who visited a Chase branch in Southampton Friday said that a request for $30,000 was refused as the limit was $10,000, said the person, who asked not to be identified.

Branch employees said they had received other requests for witwithdrawals exceeding that amount and were waiting for a shipment of cash, the person said. One teller called East Hampton and Sag Harbor branches to see if they could fulfill the rest of the demand. Neither would, with the message coming in that East Hampton had two massive withdrawal orders of its own.

It wasn’t the only firm facing unusual demands for hard currency. A Bank of America branch in Midtown Manhattan briefly ran out of $100 bills to meet large withdrawals, including for as much as $50,000, the New York Times reported, citing sources. The issue was limited to large bills, and the ATMs didn’t run out of cash, the newspaper said.",lire ici l'article de Bloomberg.

Le Daily Mail en a rajouté: "Rich Hamptons residents rush to stockpile huge sums of cash after New York City banks run out of $100 bills as customers withdraw up to $50,000 each amid growing coronavirus panic

Bank of America branch in Manhattan ran out of $100 bills on Thursday. Follows a week that saw all three US exchanges confirm bear markets, oil prices plummet and wild fluctuations in bond yields and currencies"...

Pour ma part, avec les milliers de livres que j'ai pu lire sur l'économie et/ou l'histoire des banques, pas le souvenir d'avoir vu un virus micrscopique faire tomber tout le système économique mondial !

Cela vous montre juste à quel point leurs bilans ont été truandés: au moindre coup de vent sérieux, le toit de leur siège social s'est envolé.

Cette semaine va être intéressante à observer.

PS: La Fed de New York a elle seule va acheter 33 milliards d'actions avec sa fausse monnaie pour empêcher Wall Street de chuter, lire ici.

PS1: Le Canada a lui aussi baissé ses taux de manière radicale. Nos lecteurs canadiens me disent qu'ils ont eux aussi les taux négatifs.

PS2: La Nouvelle Zélande comme l'Australie ont suivi le Canada dans la baisse des taux. Ce n'est plus "un" mais "des" tsunamis de fausse monnaie qui vont parcourir le globe !!!

PS3: Vous êtes en plein livre 777 : - ) Et à propos des tsunamis de fausse monnaie, j'ai vu passer ce dessin sur twitter qui à lui tout seul résume bien la situation pathétique et surtout les mesures dérisoires du gouvernement par rapport à ce qui va se passer. N'oubliez pas: je vous ai averti maintes fois aussi bien ici que sur les videos de TVL du danger de ces tsunamis (vagues scélérates) de fausse monnaie.

 

 

 

 

CITATIONS DE GUERRE

 

VOIR les IMAGES de

sous l'aspect de la vision de Paul Valéry ci-dessus ...

et les commentaires  pour ce que l'assembleur veut nous dire ..

mais il n'est pas forcément "poète"

 

 

Le messager ne fait plus qu'un avec le message.

Le monde intime du poète rivalise avec l'univers.

La Nébuleuse , p. 260 - Gaston Bachelard *                                  

 

 

 

  CORRELATs