Ô...bonnes gens de bonne volonté .... feMMe-hoMMe de France ...ENtre-vÔyons ...ENtre-Ôyons .. ENtre-Dé-cÔuvrons .... que NOUS sommes EN pleine périÔde d' INVENTION de l' ENtre-HUMAIN ..... !!!!!!!!
http://homocoques.fr

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Ségolène Forgar

le Figaro |  Le 26 octobre 2019

 

Alors que son nouvel album Jesus is King vient de sortir, le mari de Kim Kardashian s’est confié sur les nouvelles valeurs qu’il cherche à transmettre à son entourage. Parmi elles : celle de se refuser à toute forme de relations sexuelles avant le mariage.

est toujours aussi imprévisible. Alors qu’il réitérait ce jeudi 24 octobre son souhait de devenir un jour locataire de la Maison Blanche, Kanye West s’est aussi confié sur le christianisme. Une religion vers laquelle le rappeur américain s’est tourné il y a quelques mois. Et visiblement, ce dernier prend les choses très au sérieux. On apprend notamment, dans une longue interview accordée à Zane Lowe de «Beats 1 Show» (une émission d’Apple Music, NDLR), que le mari de Kim Kardashian demande désormais à ses employés de se priver de sexe avant le mariage.

«J'ai demandé à mes équipes de ne pas avoir de relations sexuelles avant le mariage, pendant qu'elles travaillaient sur l'album, a déclaré l’Américain de 42 ans lors de son entretien. Je leur ai dit : "Pouvez-vous travailler et vous concentrer sur cet album ? Je propose qu'on se concentre tous, qu'on soit comme une famille qui prie et qui passe du temps ensemble."»

En vidéo, Kim Kardashian partage le premier clip de sa fille North West

 

 

 

CORRELATs

 

Rachida Brakni et Eric Cantona, le bien-être dans la peau

 

 
 |  Le 26 octobre 201Quand Rachida Brakni et Éric Cantona lancent Nostra, leur gamme de produits de beauté, elle est à leur image : nature, simple, familiale. L’occasion de parler bien-être avec un couple.
 

En ce jour de rentrée des classes, ils arrivent directement de Lisbonne, tirant chacun leur petite valise. Elle, d’une fraîcheur et d’une douceur incroyables. Lui, intimidant et sur la réserve. Depuis le tournage de L’Outremangeur, en 2002, Rachida et Éric ne se
sont pas quittés. Un mariage et deux enfants plus tard (un garçon de 9 ans et une fille de 5 ans), ils restent visiblement amoureux, proches et complices. Tous deux fourmillent de projets au théâtre et à la télévision, mais viennent en personne présenter Nostra, leur gamme de soins et de senteurs naturelles. Et devant l’objectif, les deux bêtes de scène se révèlent. L’acteur colosse devient libellule ; l’héroïne de Baron noir, diva. Entre deux pas de danse, ils se sont livrés tour à tour à quelques confidences.

La Méditerranée

https://i.f1g.fr/media/madame/1200x/sites/default/files/img/2019/10/brakni-cantona.jpg 1200w">

Rachida : blazer Acne Studios, jean Isabel Marant, ceinture Hermès. Bijoux personnels.
Éric : chemise Ermenegildo Zegna, pantalon Giorgio Armani.

Chez les Brakni-Cantona, le «nous» n’est pas un mot en l’air. C’est à deux voix qu’ils ont raconté Nostra. «Il y a quelques années, nous avons acheté un cabanon en Sardaigne avec pas mal d’hectares, des oliviers, des arbres fruitiers, des fleurs d’oranger, des plantes - dont
la menthe sauvage, l’eucalyptus, le thym… Toutes nos sensations d’enfance en Espagne et en Italie ont resurgi. La nature méditerranéenne, c’est nous, c’est notre histoire. On a d’abord eu l’idée de créer des produits pour notre usage exclusif, et puis on s’est pris au jeu. Nostra, c’est vraiment notre troisième bébé. On est fiers de notre marque, on la porte…» La gamme s’adresse à toute la famille et à tous les âges, mais chaque produit a été pensé en fonction des envies du couple, de son expérience. «On a beaucoup travaillé les textures et les parfums, reprend Rachida. Par exemple, pour Éric, le massage est essentiel, mais il ne supporte pas la sensation de gras. C’est lui qui a eu l’idée d’une huile sèche qui aide à la récupération sans poisser. Le gommage, lui, a été inspiré par les forêts de chênes-lièges de l’Alentejo au Portugal ; les trois eaux de Cologne nous rappellent celles avec lesquelles nos mères et nos grands-mères nous frictionnaient lorsque nous étions enfants.»

Écolo-responsables

Rachida et Éric ont des convictions et une forte conscience sociale. Donc, pas question de les trahir. «On a un cahier des charges très précis. Du contenu au contenant, tout doit être irréprochable, insistent-ils. Les formules ont été mises au point avec un biologiste de l’université de Liège, mais tous les ingrédients, issus de la flore méditerranéenne, viennent de petits producteurs locaux. Nous n’utilisons que des contenants recyclables - verre, bois et tubes issus de la canne à sucre.» Au cœur des formules, un complexe exclusif de fleur d’oranger, de romarin, de menthe douce et de grenade, aux propriétés détoxifiantes, antioxydantes, apaisantes, hydratantes, régénérantes. Le logo, dessiné par Éric, symbolise le souffle de vie, avec des couleurs franches, vert comme les plantes, jaune comme le soleil, bleu comme la mer et orange comme la terre. « La gamme est large, mais il n’y a rien de superflu », souligne le duo écolo, qui lutte contre le consumérisme à outrance.

Rachida devant le miroir

https://i.f1g.fr/media/madame/300x/sites/default/files/img/2019/10/brakni.jpg 300w">
Rachida: «La peau est vivante. Il faut savoir écouter les signaux qu’elle nous envoie.» Chemise Fendi, jean Isabel Marant, ceinture Hermès. Boucles d’oreilles, Pomellato, bracelets et bagues personnels, escarpins Sergio Rossi. Coiffure et maquillage Anthony Watson.

Pendant la mise en beauté, ultralight, Rachida se confie…

Le make-up qui la rend belle. «Je ne me maquille jamais. Ma mère me disait toujours : "Ça empêche la peau de respirer." Surtout, je n’ai pas le temps. Le sommeil est plus important qu’un cache-misère. Bien sûr, le soir, quand je sors, je mets quand même du mascara et du rouge à lèvres. Et j’adore être maquillée pour une séance photo ou un tournage : ça aide à entrer dans la peau du personnage. Mais j’adore
surtout le soin.»

Sa routine belle peau. «J’essaie beaucoup de choses, mais je me tourne de plus en plus vers la naturalité et je fais de plus en plus attention à ce que je mets sur mon visage, sans tomber pour autant dans l’alarmisme. La peau est vivante. Il faut savoir écouter les signaux qu’elle nous envoie. Sentir si elle tire, a des rougeurs, voir si les cheveux tombent… Pour lui apporter chaque jour ce qu’elle réclame, comme la nourriture. Il ne faut plus compartimenter - les soins d’un côté, l’alimentation de l’autre. Tout est lié. Pour moi, l’un des moments les plus importants, c’est celui du démaquillage-nettoyage, presque ritualisé.»

Ses respirations. «J’ai besoin d’appuyer de temps en temps sur la touche pause, d’avoir des moments à moi ; sinon, je dépéris. C’est organique, comme les végétaux ont besoin d’eau. À Lisbonne, où nous vivons, je me fais beaucoup masser - drainage, Ayurveda, acupression…, j’essaie tout. Et quand je viens à Paris, je me fais masser à l’Hôtel des Beaux-Arts. Chez mes parents, j’ai toujours bien mangé - des plats frais, faits maison, jamais de conserves. Je cuisine beaucoup. Le manque de temps est un faux problème, ça peut aller très vite si l’on mange sain et simplement. Je ne bois pas de café - mais du thé vert et du vin rouge. Je concocte mes propres eaux aromatisées avec des feuilles de menthe, du citron et du gingembre. Plus de viande rouge, mais du poisson et de la viande blanche avec beaucoup de légumes et de légumineuses. Je nage dès que je le peux, je fais des étirements et du Pilates. Comme je n’ai pas le permis, je marche énormément, au bord de l’Océan. Le vent de l’Atlantique me purifie et me vivifie.»

Nostra, de 8,50 € à 49 €. À partir du 7 novembre dans les magasins Monoprix et sur nostracosmetics.com

Baron Noir, Série télé réalisée par Ziad Doueiri et Antoine Chevrollier, sur Canal + depuis 2016. La saison 4 est en tournage. Rachida Brakni sera également à l’affiche de Sœurs, de Yamina Benguigui, avec Isabelle Adjani et Maïwenn. Éric Cantona tourne la série Cadres noirs, de Ziad Doueiri, pour Arte.

Rachida par Éric

Son physique. «Ce que j’aime le plus est ce qui ne se voit pas et s’exprime dans son regard.»

Ses qualités. «Elle est vivante, lumineuse et elle a beaucoup d’humour. Avec elle, on ne s’ennuie jamais.»

Ses défauts. «Elle a trop de qualités.»

Si elle était un animal ? «Elle a la sensualité d’une panthère.»

Éric par Rachida

Éric: «J’adore me faire masser. Rachida m’appelle le “Bœuf de Kobé”.» Veste Ermenegildo Zegna, tee-shirt Giorgio Armani.

Son physique. «J’aime surtout son sourire, la profondeur de ses yeux. Quand il regarde, il regarde vraiment. Il observe beaucoup, se méfie beaucoup, mais dès qu’il est en confiance, son visage se détend. Sa posture aussi, mais il se tient droit en toute circonstance. Quand il entre quelque part, il dégage un vrai charisme.»

Ses qualités. «Il a sens de la droiture au sens le plus noble. Il fait partie des rares personnes qui respectent la parole donnée. J’adore aussi sa fantaisie et son sens de l’autodérision.»

Ses défauts. «Il est sans doute trop perfectionniste. Et il met pas mal de temps à accorder sa confiance.»

S’il était un animal ? «Un aigle au regard perçant, qui fend le ciel et dont les ailes se déploient sans effort. Mais il avance aussi comme un félin. Il a son agilité dans sa façon de se mouvoir. Malgré sa taille et sa carrure, il ne fait jamais de mouvements abrupts.»

Le secret zen d’Éric

«J’adore me faire masser. Rachida m’appelle le "Bœuf de Kobé". Je fais aussi vingt minutes d’étirements, tous les matins et le soir avant de me coucher, avec des exercices de respiration et de méditation.»
Et pour récupérer en cinq minutes, par exemple avant d’entrer en scène, il a son truc :
«Je m’allonge, je ferme les yeux et je ne stoppe aucune pensée - je les laisse défiler à toute vitesse sans rien maîtriser ni en retenir aucune. Je ne cherche pas à visionner quoi que ce soit, comme dans les exercices de relaxation. Ça marche super bien.»