>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

 

Emil Bergquist Pedersen et Thomas Arnould ont été sacrés premier duo champion du monde du jeu vidéo. Ils se sont partagé un chèque de 3 millions de dollars.

Depuis vendredi, ce ne sont pas les balles de l’US Open qui font vibrer le stade Arthur-Ashe de New York, mais celles des joutes virtuelles qui animent les parties d’un jeu vidéo. Du 26 au 28 juillet, l’édifice a accueilli la finale de la première Coupe du monde de Fortnite, le jeu phénomène aux 250 millions d’utilisateurs. Ses règles sont simples: cent personnes s’affrontent sur une même carte et le dernier survivant est désigné vainqueur.

Ils ont 16 ans et sont millionnaires; samedi, le Norvégien Emil Bergquist Pedersen, alias Nyhrox, et son partenaire autrichien Thomas Arnould, alias Aqua, ont été sacrés premier duo champion du monde du jeu vidéo Fortnite, avec 3 millions de dollars à la clef. Les deux adolescents ont emporté deux des six matches de cette première finale de Coupe du monde en duo, et terminé avec le plus grand nombre de points. Visiblement très soudés, les deux partenaires ont, par deux fois, réussi à se positionner au-dessus des autres joueurs lors des tous derniers instants des parties 4 et 5, ce qui constitue régulièrement un avantage décisif.

» LIRE AUSSI - Fortnite: 30 millions de dollars de récompenses pour «le plus grand tournoi de tous les temps»

Les phases de qualification étaient ouvertes à tous. Quarante millions de personnes dans le monde se sont affrontées pour entrer dans le top 100 des meilleurs joueurs. Parvenir à cette phase finale a déjà un petit goût de victoire: ces joueurs ont la garantie de toucher au minimum 50.000 dollars, somme réservée à ceux qui finiront entre la 100e et la 21e place. La récompense passe ensuite à 102.500 dollars et augmente progressivement. Le grand gagnant décroche un chèque de 3 millions de dollars. Le créateur de Fortnite, le studio Epic, n’a pas lésiné sur les moyens et distribuera au cours du week-end un total de 30 millions de dollars, une des plus grosses sommes jamais engagées dans le secteur de l’e-sport.

Ces récompenses mirobolantes pourront être attribuées à des enfants de 13 ans au moins, âge minimum pour participer au tournoi. De quoi soulever l’interrogation chez certains internautes, qui se demandent si cela n’est pas un peu tôt pour compter son argent de poche en millions. Les adolescents ont en tout cas afflué pour décrocher le titre de champion du monde. La moyenne d’âge des 100 qualifiés est de 16 ans, et trois d’entre eux ont soufflé cette année leurs 13 bougies.

Cet article est publié dans l'édition du Figaro du 27/07/2019. Accédez à sa version PDF en cliquant ici