<<<<<

 

 ...EN samedi 14 juillet 2019 ,

....  à la suite d'un SKYPE avec Sophie et Paul + et nos prpos au sujet de " la peur "

 

la découverte du livre

 

"PARANOÏA"

...qu'est-ce la paranoïa ? .....

et relié à cela

la stratégie du choc

Vidéo

 

 

 

 

 ...puis je me suis amusé de voir les réponses que me donnerait " LA TOILE",  si je lui posait la question:

 

sans ENtre pas de vie

  

  •  par QWANT j'ai recu en premier article

 

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

 

 

  • par Google

J'ai changé de vie (et j'aurais pas dû) - NEON

https://www.neonmag.fr/jai-change-de-vie-et-jaurais-pas-du-507916.html

 19 juin 2018 - Entre les deux, on change aussi la vie de son entourage, alors on ... de quitter cette vie de fou, ce que je n'aurais pas osé faire sans ce projet.


   
   
 puis en tappant
SANS ENtre-comm-UN PAS DE VIE
   
   
  • Qwant affiche en premier

 

Comment changer de vie sans argent et réussir à coup sûr ?

Comment changer de vie sans argent et réussir à coup sûr ?

 

 

  • et Google

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
   
   
   
   
   
N'AYONS PAS PEUR !!!!
 
 
 
 RE-DON-nons
"  la couleur CONFIANCE  des-intéressée "
EN le BIEN-COMM-UN-ENtre-NOUS
vie-à
 
 
   
   
      

 

                                                                                                                 <<< Mère Téresa >>>

 

                             
   

 

CORRELATs

 

 

  • ..... Les trois amours platoniciens ou la philosophie à hauteur d’homme
    • Consacrée à l’analyse de quelques passages du Phèdre, du Banquet et de l’Alcibiade, cette étude rappelle la définition platonicienne du rôle pédagogique de l’amour dans la théorie de la connaissance et dans la pratique du langage. Sa thèse est que le modèle anthropologique et le modèle épistémologique ne peuvent pas être séparés dans la philosophie platonicienne. « Parler » constitue à la fois une communication et une ostension, donc la transitivité du langage n’est pas exempte d’une nécessaire vérité de l’acte, même si cette vérité est celle du phénomène, non celle de l’essence, de la forme ou du principe. Les conséquences de cette unité (présentée comme une rencontre entre la rhétorique et la dialectique) sont d’ordre éthique autant que d’ordre métaphysique. D’une part, l’autonomisation du langage pose comme préalable un rapport de vérité à l’égard de l’autre dans toute détermination d’identité du sujet. Ce rapport de vérité s’exprime ici sous la forme initiatique d’une « mise en présence » : l’accès à soi est conditionné par la transcendance du tout-autre. Acquise par la présence amoureuse à l’égard de l’autre, l’identité n’est donc pas close sur elle-même mais se définit comme relation. D’autre part, la maîtrise d’un langage adéquat au phénomène érotique suppose le dépassement de l’interprétation (« péché contre la mythologie ») et une sortie de l’opposition des contraires (corps‑âme) par la limite assumée (ici la « faiblesse des mots »), sans appeler nécessairement à l’harmonie universelle qui, traditionnellement, cache la domination, voire la suppression du sujet Texte intégral >>>>>