Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Dans leur spectacle «Sexpowerment», Claire Assali et Lisa Wisznia n’ont pas froid aux yeux et mènent de façon enjouée la révolution clitoridienne sur la scène de La nouvelle Seine à Paris.

«Longtemps j’ai couché le premier soir», «Longtemps j’ai voulu être hypersexualisée», «Longtemps j’ai cru que le cuir et le latex, ça boudinait», «Longtemps j’ai été mal baisée»... Si vous n’avez pas encore lu le livre stimulant de la journaliste Camille Emmanuelle, «Sexpowerment», publiée il y a deux ans (éditions Anne Carrière), il n’est pas trop tard.

Mais si vous voulez passer un bon moment à Paris, il est aussi possible d’entrer dans ce nouveau monde réjouissant, celui des femmes qui prennent leur sexualité en mains. La Nouvelle Seine donne chaque mercredi soir jusqu’au 26 décembre (inclus) un spectacle savoureux, inspiré plus qu’adapté du livre éponyme, Sexpowerment. Une pièce de théâtre joliment interprétée par Claire Assali et Lisa Wisznia, deux actrices qui ne craignent pas... de se mettre à nu.

Un spectacle très intime

L’empowerment est un concept de psychosociologie qui signifie littéralement «renforcer ou acquérir du pouvoir», rappelait Camille Emmanuelle dans son essai, avant d’ajouter: «La liberté sexuelle et la parole libre sur le sexe font partie du processus d’empowerment de nombreux individus, et particulièrement de nombreuses femmes». En écrivant leur spectacle, Claire et Lisa l’ont prise au mot.

«Nous avons choisi au début du spectacle de parler de choses très personnelles, très intimes... C’est peut-être pour ça qu’à la fin les gens restent, discutent entre eux de sexualité», remarquent-elles. D’ailleurs, sur scène, les deux auteures-actrices n’ont pas peur des mots. De la première fois, décevante à 18 ans («Ça ne me faisait rien!»), jusqu’à la révélation à 30 ans: «Une rencontre qui change les choses et la prise de conscience que c’est ça, faire l’amour. Je découvrais mon clitoris. Moi aussi je pouvais prendre du plaisir seule, à deux, souvent, m’acheter un vibro!»

Balayer les stéréotypes

Claire et Lisa plaident pour que l’on balaie les représentations surannées et les stéréotypes de la sexualité du XXe siècle. «Il est temps de franchir une autre étape, on est au XXIe siècle», «Clitoridienne, vaginale, on oublie», «Il faut rayer le mot préliminaire du dictionnaire, dans la rencontre sensuelle avec l’autre, tout est du sexe». «La liberté de la femme trouve son origine dans son corps, affirment encore les deux comédiennes. Tant que l’on n’aura pas acquis cela, les débats autour de la parité dans la société resteront factices».

Des virgules sonores ou visuelles animent agréablement le spectacle (il y a d’autres surprises!). Claire et Lisa donnent aussi la parole aux hommes. La surprise de voir Sigmund Freud (le père de la psychanalyse... et de l’excision culturelle) expliquer comment la petite fille devient une femme mature lorsqu’elle fait passer son plaisir de son clitoris à son vagin! «Freud a joué pour son camp, on ne peut pas lui en vouloir», s’amusait en 2016 la journaliste Maïa Mazaurette. Avec «Sexpowerment le spectacle», on s’amuse, on s’instruit, on s’émeut.