Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Selon l'Insee, la France est le pays de l'Union européenne qui compte la plus grande proportion de bébés nés hors mariage. À l'inverse, ce phénomène concerne moins d'un enfant sur quatre en Grèce, en Croatie et à Chypre.

«Les Français font plutôt des bébés hors mariage», titrait Le Figaro en 2008. L'année précédente, pour la première fois dans l'Hexagone, plus d'un nouveau-né sur deux était issu d'un couple non marié. En 10 ans, la tendance n'a cessé de se confirmer. Et l'année 2017 ne fait pas exception: l'an dernier, 60% des 770.000 bébés nés en France avaient des parents non mariés, selon une étude de l'Insee parue ce mardi matin.

» LIRE AUSSI - Le nombre de naissances en France a baissé pour la troisième année consécutive

«La diffusion du Pacs (Pacte civil de solidarité) et des unions libres, au détriment du mariage, ainsi que le recul de l'âge au mariage ont rendu les naissances hors mariage majoritaires» dès le milieu des années 2000, souligne l'étude. «Celles-ci ont pendant longtemps été perçues comme contraires aux normes sociales et les conceptions hors mariage donnaient souvent lieu à un mariage peu après la conception. Les naissances hors mariage sont dorénavant le fait de couples stables.»

Depuis les années 1970, la proportion d'enfants nés hors mariage n'a cessé d'augmenter, jusqu'à devenir majoritaire en 2007. - Crédits photo : Insee

Cette prépondérance des enfants nés de parents non mariés n'est pourtant pas la norme dans l'UE où en moyenne, 57,2% des bébés sont issus de couples mariés. La France détient même le record des naissances hors mariage dans l'UE avec ses 60%. En Slovénie, en Bulgarie, en Estonie, en Suède, au Danemark, au Portugal et aux Pays-Bas, les parents de plus d'un enfant sur deux ne sont pas mariés. En revanche, c'est le cas de moins d'un bébé sur cinq en Croatie et à Chypre, et même de moins d'un bébé sur dix en Grèce!

En Grèce, plus de huit bébés sur dix nés en 2017 sont issus de couples mariés: une exception européenne. - Crédits photo : Insee

Un phénomène très répandu en outre-mer

En France, les naissances hors mariage sont plus fréquentes chez les jeunes. Plus les couples sont âgés, moins ces dernières sont usuelles. Lorsque la mère est âgée de moins de 25 ans, 79,8% des enfants naissent hors mariage. Cette proportion baisse à 57,1% lorsque la mère a entre 25 et 39 ans, et à 52,8% lorsque la mère a plus de 40 ans.

«Les naissances hors mariage sont les plus fréquentes dans les départements et régions d'outre-mer», note par ailleurs l'Insee: 9 naissances sur 10 en Guyane et à Mayotte, 8 sur 10 en Guadeloupe, en Martinique et à La Réunion. En métropole, c'est en Bretagne que le phénomène est le plus fort (69%), et en Île-de-France qu'il est le moins répandu (entre 40,4% dans les Hauts-de-Seine et 47% à Paris).

Les naissances hors mariage sont minoritaires en Île-de-France: 40,4% dans les Hauts-de-Seine, 43,7% en Seine-Saint-Denis, 46,7% dans le Val-de-Marne et 47% à Paris. - Crédits photo : Insee

À noter enfin que le phénomène des naissances hors mariage en France varie fortement en fonction de la nationalité des mères. Il s'agit d'«une pratique courante pour les mères de nationalité française, africaine (hors Maghreb), américaine ou océanienne», souligne l'Insee. En revanche, la part des naissances hors mariage s'établit seulement à 5% chez les Tunisiennes, 9,4% chez les Marocaines, 10% chez les Turques et 10,4% chez les Algériennes.